christian-guay-poliquin

Christian Guay-Poliquin est né à une époque où les enjeux environnementaux se résumaient au trou dans la couche d’ozone et aux pluies acides. Après de nombreuses années en ville et ailleurs, il est maintenant retourné vivre à la campagne où il termine – tant bien que mal – une thèse sur le récit de chasse. Parallèlement à ses études, il arpente le chantier de son prochain projet de création. Si ses œuvres évoquent les codes de la fiction post-apocalyptique, ce n’est pas tant pour raconter une autre fin du monde mais plutôt pour mettre en perspective simultanément la force et la fragilité de nos relations sociales. Il croit en ce sens que les arts du récit sont intimement liés à la vie pratique et à une attention particulière aux détails. Son premier roman, Le fil des kilomètres, a été publié en France et traduit en anglais. Le poids de la neige, paru à l’automne dernier, a remporté le Prix des Collégiens 2017.

Christian Guay-Poliquin a participé au Laboratoire de l’Écrivain 2017.

Photo : Julien Bois.