artiste Véronique Pascal coupé
Issue du Conservatoire d’art dramatique de Montréal (2005), Véronique est une comédienne qui chante et qui écrit. Elle amorce sa carrière dans L’amour médecin de Molière (dans une mise en scène de Michel Bérubé, avec la troupe des Jeunes Comédiens du TNM), puis participe à près de 25 productions théâtrales, dont Le songe de L’oncle de Dostoïevski (mise en scène de Igor Ovadis, à Fred Barry), Le diable en partagede Fabrice Melchiot (mise en scène de Reynald Robinson, à l’Espace Libre), Les boxeuses, avec Catherine De Léan (mise en scène de Émilie Gauvin, à La Petite Licorne), Les contes urbains 2010 comme auteure et interprète (mise en conte de Martin Desgagnés), Je voudrais crever aux Écuries et au Périscope à Québec (mise en scène de Reynald Robinson, au théâtre Aux Écuries et au Périscope à Québec), La maison de Pirata Théâtre (mise en scène de Michelle Parent, projet d’insertion sociale en collaboration avec la Maison Passages, récipiendaire d’un Cochon d’or en 2012), et Disparu(e)(s) de Frédérick Sonntag (mise en scène de Martin Faucher, au Théâtre Prospéro). Elle a été de la création de quatre compagnies de théâtre (Les cousines Canine, DuBunker, le Théâtre du 450, le Théâtre Sur La Coche), et collabore régulièrement encore avec 3 d’entre elles. Chanteuse du groupe de musique Héliotrope depuis 2007, elle écrit des paroles de chansons pour le collectif. Boursière du CALQ de la SODAC, membre du CEAD, elle écrit aussi des pièces de théâtre dont plusieurs ont été portées à la scène, dont Je : faits divers (Les Ironistes, Espace 4001), La nuit, la vigie (Festival du Jamais Lu 2010) et Autant s’emportent les gens (Fringe 2010, Vue sur la Relève, Zoofest, FAIT). Responsable du Comité des Femmes Artistes de l’UDA depuis l’automne 2011, elle a animé, conçu et organisé les trois premiers Cabaret de la Femme Jument. Le récent passage de sa troupe de comédie – musicale le Théâtre Sur La Coche au Festival Vue Sur la Relève, s’est vu couronner par la remise de 5 Coups de Pouce. Véronique est également récipiendaire du Prix Relève 2012 au CMCC.

Véronique Pascal a participé à la seconde édition des cabarets Langues pendues (automne 2012).

© photo: Marc-Antoine Zouéki