Les Productions Langues pendues présentent le Laboratoire de l’écrivaine et de l’écrivain, 6e édition

Longueuil

Samedi 29 octobre 2022

La capacité d’inventer, de rêver et de fabuler appartient à chaque être humain et le nourrit profondément. C’est sans doute une des parts les plus fortes et lumineuses de notre humaine condition. Le Laboratoire de l’écrivaine et de l’écrivain des Productions Langues pendues veut mettre en lumière le travail en amont du livre, ce travail qui accompagne l’élaboration d’un monde complexe de langage, qu’il soit poétique, narratif, dramatique ou discursif.

Pour ce faire, les écrivain·e·s Michael Delisle, Gérald Gaudet, Sébastien Hamel et Diane Régimbald questionneront leur démarche par le biais de discussions sur le métier d’écrire et de lectures d’extraits de leur carnet. L’artiste Annie Conceicao-Rivet (arts visuels) sera aussi des invité·e·s afin d’apporter un regard transdisciplinaire à la discussion. 

L’événement, qui se déroulera dans le Vieux-Longueuil, est une occasion de performance, de diffusion et de rencontre avec le public-lecteur qui vivra une expérience concrète d’écriture et de lecture tout en prenant connaissance du travail complexe et esthétique de recherche et de construction propre au métier d’écrire. Le tout sera animé par Shanti Van Dun, professeure de littérature au Cégep Édouard-Montpetit.

Activité gratuite! L’inscription en ligne est toutefois obligatoire pour satisfaire aux exigences liées à la pandémie. Des mesures seront prises afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur.

Déroulement

– 10h00 à 12h30 : rencontre d’échanges et de discussions publics à la salle Albert-Beaudry, Maison de la culture de Longueuil, édifice Marcel-Robidas, située au 300, rue Saint-Charles Ouest.

– Durant la pause repas : comptoir de prêt de livres

Le public sera également libre de casser la croûte dans l’un ou l’autre des restaurants de la rue Saint-Charles, où il pourra, en même temps, feuilleter les œuvres des écrivain·e·s invité·e·s et des essais littéraires. Les livres, qui pourront être empruntés à la Maison de la culture, seront gracieusement prêtés par le Réseau des bibliothèques publiques de Longueuil. Ces livres pourront être retournés sur place le jour même ou dans l’une des bibliothèques de Longueuil dans le mois suivant l’événement.

– 15h00 à 17h00 : retour sur les créations et lecture publique d’extraits, à La librairie Alire —Nouvel emplacement : 335 rue Saint-Charles Ouest au coin de Saint-Jean face au parc St-Mark—

Les personnes intéressées peuvent assister à un seul volet ou aux deux volets ouverts au public.

Consulter l’événement Facebook. (Lien à venir)

* * *

Cette année, le thème La vulnérabilité des territoires a été proposé en amont aux écrivain·e·s et aux artistes afin de nourrir un carnet d’écriture et de réflexion, source première des échanges de la journée. Elles·Ils ont été invité·e·s à explorer le potentiel de ce thème et à traverser le sujet en passant du territoire aux vulnérabilités et de la vulnérabilité aux territoires. Les territoires de l’intime et du collectif. Ceux du corps, de l’esprit. Les territoires urbains, ceux des campagnes ou des natures sauvages. Les territoires solitaires, solidaires. Ceux de la fiction. Ceux du réel. Les vulnérabilités qui nous brisent, celles qui nous font résister. Mais aussi celles qui nous ouvrent, celles qui nous rendent perméables et malléables, qui nous rendent vivants, tantôt fragiles, tantôt puissants. La vulnérabilité de tout ce qui naît… Les territoires et la vulnérabilité de l’écriture.

Pour cette 6e édition, la philosophe et auteure Ingrid Mourtialon synthétisera ses observations à la lecture des carnets préparés par les invité·e·s en vue de notre samedi littéraire et offrira son propre éclairage sur le thème de la journée, celui-ci étant lié à ses intérêts et à sa pratique.


Le Laboratoire de l’écrivaine et de l’écrivain est une conception de France Mongeau, écrivaine et professeure de littérature, ainsi que Valérie Carreau, écrivaine, avec le soutien de Marie-Claude De Souza, fondatrice et directrice des Productions Langues pendues.


 

Merci à nos partenaires