Le jardin des bouquins

Madame Caroline Rodrigue, gestionnaire du marché public de Saint-Bruno, et monsieur Martin Murray, maire de la ville de Saint-Bruno

Appel aux auteur-es dans le cadre du tout nouveau marché public de Saint-Bruno.

Le Jardin des Bouquins, comme sera nommé l’espace sous chapiteau, permettra aux auteur-es de faire valoir et d’offrir en vente leur production.

Dates : les samedis 16 août, 23 août et/ou 30 août, de 10h à 14h.
Où : rue Montarville, au centre-ville de Saint-Bruno-de-Montarville.

Conditions :
1) être l’auteur-e du texte d’au moins un livre publié en format papier.
2) être domicilié dans l’une des municipalités suivantes : Boucherville, Carignan, Saint-Basile, Saint-Bruno-de-Montarville, Sainte-Julie.
3) assumer l’entière responsabilité de la vente des exemplaires de son ou ses livres au Jardin des Bouquins.
4) favoriser l’interaction avec le public en se munissant d’un élément représentatif de sa pratique d’écriture (objet en tout genre, costume, etc).

Pour s’inscrire, il suffit d’envoyer un courriel avant le dimanche 13 juillet à productions@languespendues.com. Ce courriel doit contenir :
1) vos coordonnées (nom, adresse complète, téléphone et courriel).
2) les dates pour lesquelles vous vous inscrivez, avec ordre de priorité. Les auteur-es ont la possibilité de s’inscrire à plus d’un samedi; Productions Langues pendues se réserve le droit de limiter les présences à un seul samedi si l’affluence le justifie.
3) le titre et la maison d’édition d’au moins un ouvrage que vous souhaitez présenter au public. Spécifiez le genre du ou des ouvrages que vous mettrez en valeur (roman de science-fiction? guide sur l’horticulture?) afin que nous puissions assurer la biodiversité du Jardin des Bouquins.

Des informations incomplètes signifient le rejet automatique de votre candidature. La réponse vous sera envoyée dès que possible, avec les détails de l’événement.

Productions Langues pendues a pour mission de favoriser la recherche et l’innovation dans le domaine de la littérature et des arts de la parole, tout en stimulant la dynamique culturelle régionale.

 

Sur la photo: Madame Caroline Rodrigue, gestionnaire du marché public de Saint-Bruno, et monsieur Martin Murray, maire de la ville.

Invitation au lancement officiel de l’organisme

L’expérimentation et la découverte voilà ce que visent les fondatrices de Langues pendues, organisme oeuvrant dans le domaine de la littérature et des arts de la parole et encourageant les croisements entre le monde des lettres et d’autres disciplines artistiques. Le 28 novembre, vous êtes conviés au lancement de l’organisme qui se positionne comme un laboratoire culturel. Pour l’occasion, l’univers des mots côtoiera les arts visuels sous forme de performances inclusives. Langues pendues souhaite offrir aux spectateurs des conditions inédites et intimistes pour découvrir des artistes professionnels de la région.

Quand ? 28 novembre 2013, 17h30 à 19h30. Oeuvres présentées en continu et en simultané.

Où ? Salle La Chapelle (Maison Gisèle Auprix-St-Germain), située au 150, rue Grant, Vieux-Longueuil (coin Saint-Charles O.)

 

Activité présentée grâce au soutien financier du Conseil des Arts de Longueuil.

Crédit image: Élise R.-Guilbault, étude pour l’oeuvre «Poinçons».

Découvrez les artistes qui participeront au lancement

Productions Langues pendues, lancement officiel de l’organisme

Découvrez les artistes qui participeront à l’événement.

Quand ? 28 novembre 2013, 17h30 à 19h30. Oeuvres présentées en continu et en simultané.
Où ? Salle La Chapelle (Maison Gisèle Auprix-St-Germain), située au 150, rue Grant, Vieux-Longueuil (coin Saint-Charles O.)

Voici les artistes ! Ceux-ci ont été sélectionnés à la grandeur de la Montérégie suite à un appel à candidatures. Langues pendues souhaite offrir aux spectateurs des conditions inédites et intimistes pour découvrir des artistes professionnels de la région.

Performances

Élise Robichaud-Guilbault , arts visuels
Evelyne Bouchard , artiste interdisciplinaire
Pierre-Jean Champoux , voix hors champ
Marjolaine Morasse , interprète

Textes

Valérie Carreau , nouvelle
Catherine Côté , poésie
Marie-Claude De Souza , installation poétique

Langues pendues reçoit une subvention du Conseil des Arts de Longueuil.

Langues pendues reçoit une bourse de 5000 $ en provenance du Conseil des Arts de Longueuil dans le cadre du programme d’aide destiné à l’accueil des nouveaux organismes. Au-delà du montant, qui aidera l’OBNL à démarrer ses activités, il s’agit d’une reconnaissance de son professionnalisme bien qu’il en soit à ses débuts. Il faut dire que Langues pendues est né d’un projet pilote, datant de 2012: suite à la production de deux spectacles ayant attiré un public curieux ainsi que des artistes audacieux, l’organisme a vu le jour naturellement. En effet, ces événements ont permis de rassembler un noyau fort de créateurs et d’amoureux des arts pour en assurer la direction.

Le montant octroyé servira principalement à la conception du site web de l’organisme et à la réalisation d’un événement de lancement au cours de l’automne 2013. Par ailleurs, le Conseil des Arts de Longueuil a invité Langues pendues à offrir une prestation dans le cadre des Journées de la Culture 2013. Pour l’occasion, les artistes Stéphanie Verriest, France Mongeau et Marie-Claude De Souza présenteront une création transdisciplinaire intitulée La grand-route.

Plus que des cabarets littéraires, maintenant: un organisme, un laboratoire culturel.

logo langues pendues lettres

En plus de soutenir la croissance des spectacles littéraires qui ont connu du succès en 2012, l’organisme s’est doté d’une mission élargie afin d’offrir des propositions artistiques toujours plus innovantes: « Dans un cadre professionnel, produire, créer, promouvoir ou diffuser des oeuvres, des événements ou des artistes dans le domaine de la littérature et des arts de la parole. Favoriser la recherche et l’innovation dans ces disciplines artistiques, de même que l’échange transdisciplinaire. Développer un public pour ce genre de création en Montérégie tout en stimulant la dynamique culturelle régionale et son rayonnement. »

Dévoilement des artistes Cabaret 2

Chaque semaine, nous vous ferons découvrir deux artistes qui participeront au cabaret du 10 novembre 2012 à 20 h. Suivez nos articles sur Facebook. Pour cette seconde édition, slam, théâtre, poésie, improvisation et performance vous attendent !

Rodney Saint-Éloi

saint-eloi_rodney_photo_high(1)

Poète, écrivain, essayiste, éditeur, né à Cavaillon (Haïti), il est l’auteur d’une quinzaine de livres de poésie, dont Je suis la fille du baobab brûlé (2015, finaliste au prix des Libraires, finaliste au Prix du Gouverneur général), Jacques Roche, je t’écris cette lettre (2013, finaliste au Prix du Gouverneur général)Il dirige plusieurs anthologies. Il a publié Haïti Kenbe la! en 2010 chez Michel Lafon (préface de Yasmina Khadra), Passion Haïti, Québec, Septentrion, 2016; Paris Grandvaux, 2019. Pour la scène, il a réalisé plusieurs spectacles dont Les Bruits du monde, les Cabarets Roumain, Senghor, Césaire, Frankétienne. Il est l’auteur de l’essai Passion Haïti (Septentrion, 2016). Lui a été décerné le prestigieux prix Charles-Biddle en 2012. Il a été reçu en 2015 à l’Académie des lettres du Québec, promu compagnon des arts et des lettres du Conseil des Arts du Canada, en 2019. Il dirige la maison d’édition Mémoire d’encrier qu’il a fondée en 2003 à Montréal. Ses derniers titres Nous ne trahirons pas le poème (Mémoire d’encrier (2019); Quand il fait triste, Bertha chante (Québec Amérique, 2020).

Rodney Saint-Éloi participera au Laboratoire de l’écrivain 2020.

Photo : Sylvain Lewis.