catherine_cote_high

Catherine Côté est née en 1991 à Montréal. Elle est une autrice pluridisciplinaire qui écrit de la poésie, des nouvelles, des livres jeunesse et des romans policiers.

Elle a commencé sa carrière en poésie avec la publication d’Outardes (du passage, 2017), un recueil intime axé sur le territoire de l’Abitibi et la mémoire familiale.  Son second recueil, Dans ta grande peau (L’Hexagone, 2019), se veut plutôt une ode à la ville de Montréal qui l’a vue grandir.

Elle écrit aussi des nouvelles, certaines horrifiantes, d’autres brèves et intimistes. Elle a participé aux collectifs Monstres et fantômes, sous la direction de Stéphane Dompierre (Québec Amérique, 2018), et Stalkeuses (Québec Amérique, 2019), dirigé par Fanie Demeule et Joyce Baker. Son premier recueil de nouvelles, Les choses brisées, parait au printemps 2019. Versatile, elle a aussi publié trois romans jeunesse dans la collection « Frissons » des éditions Héritage : Menace au camp (2019), Pensionnat hanté (2019) et Redoutable mine (2020).

À l’automne 2020, elle réalise un de ses rêves d’écriture en publiant un polar historique : Brébeuf (Triptyque).

 

Catherine Côté a participé à la deuxième et à la troisième édition des cabarets Langues pendues (automne 2012, printemps 2015). Son poème Les banlieusardes a été transposé en performance par l’interprète Marjolaine Morasse lors du lancement des Productions Langues pendues (automne 2013). Au printemps 2017, elle a coordonné pour l’organisme une activité dans le cadre de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur puis en 2019 elle a coanimé les ateliers d’écriture du projet Traverser Ru.

Crédit photo : Martine Doyon.