jonathan-lamy-par-michael-kovacs_low_res

Poète à tout faire, Jonathan Lamy est né à Montréal en 1980 et a grandi en Montérégie. Il a publié quatre recueils aux Éditions du Noroît, dont La vie sauve (prix Émile-Nelligan, 2016) et Nous faisons l’amour (2019). Chez Bouc Productions, il a fait paraître Tendresse tactique (2019), suite à la première édition de Joliette, résidence poétique. Chez Mémoire d’encrier, il a codirigé Nous sommes des histoires : Réflexions sur la littérature autochtone (2018), traduit l’essai de Tomson Highway Pour l’amour du multilinguisme (2019, finaliste au prix John-Glassco) ainsi que deux recueils de poésie. Ses poèmes ont pour leur part été traduits en anglais et en mandarin. Jonathan Lamy a mis sur pied La poésie partout, un organisme de diffusion et de dissémination de la poésie, qui orchestre la Journée du poème à porter, la série Dehors est un poème, de même que des projets multilingues. En tant que poète-performeur multidisciplinaire, sa pratique recourt à la poésie sonore, la poésie-action, la vidéopoésie et l’intervention dans l’espace public, créant des dispositifs, participatifs pour la plupart, où la poésie est présentée autrement. Il a participé à des événements littéraires à Montréal et dans plusieurs régions du Québec, en France, en Chine, en Haïti et en Écosse. Il travaille actuellement à un recueil autour de la nudité comme acte de résistance et à un essai sur les lectures publiques de poésie.

www.jonathanlamy.wordpress.com

Jonathan Lamy participera au projet Centrifugeuse (2021-2022).

Photo: Michael Kovacs.