Jules Gagnon-Hamelin
Jules Gagnon-Hamelin

Jules Gagnon-Hamelin, âgé de vingt-deux ans, possède un baccalauréat en psychoéducation de l’Université de Montréal et entame cette année un certificat en création littéraire à l’UQÀM afin de parfaire sa plume. Il écrit depuis qu’il est tout petit et a toujours souhaité devenir un auteur publié, toutefois son travail s’est intensifié dans les dernières années. Il verse aussi bien dans la prose que dans la poésie, qu’il a découverte sur le tard, mais qui l’habite passionnément depuis. Gérald Godin, Paul Chamberland, Patrice Desbiens, Roland Giguère, Hélène Dorion et certains plus jeunes auteurs contemporains sont autant d’influences qui ont su lui donner la piqûre. De plus, il adore écrire des monologues pour en faire des lectures publiques qui sont autant de performances mises en scène avec des amis bénévoles. C’est ainsi qu’il a présenté en avril 2011 sa lecture Trois mortes de notre époque puis, l’année suivante, Parler de rien la nuit seule, dont sont tirés les extraits pour ce Cabaret. Ce dernier texte avait déjà été bien accueilli autant à Montréal qu’à Saint-Hyacinthe par des dizaines de spectateurs. D’autres projets sont déjà en cours pour lui et il continuera d’explorer ses thèmes de prédilection, dont la marginalité, la politique, le quotidien ainsi que les relations d’amour-haine. Il est également un des membres fondateurs des éditions La Tournure, coop de solidarité.

Jules Gagnon-Hamelin a participé à la seconde édition des cabarets Langues pendues (automne 2012).