Noémie Pomerleau-Cloutier

Noémie Pomerleau-Cloutier a publié deux recueils à La Peuplade, Brasser le varech (2017) et La patience du lichen (2021), finaliste au Grand prix du livre de Montréal et récipiendaire du Prix de l’œuvre de la relève du CALQ à Montréal en 2022. Artiste à la fois autodidacte et hypersensible, l’empathie teinte toutes les sphères de sa vie qui se retrouvent interreliées dans sa pratique artistique qu’elle envisage de plus en plus comme multidisciplinaire. Elle s’intéresse aux voix peu entendues dans notre société, aux vulnérabilités, aux cicatrices émotionnelles, psychologiques, relationnelles et physiques que nous portons tous.tes. Sa poésie, sa broderie et sa photographie argentique puisent dans un profond respect pour les histoires que chacun.e d’entre nous porte en soi, des histoires qui sculptent la relation à soi, aux autres et au territoire. Elle tente de rendre le privé politique en mettant en lumière les récits que nous portons en silence. Dans son art, elle rend visibles les injustices sociales et les luttes individuelles et collectives, tout en démontrant la beauté et la résilience de l’humanité. Elle explore présentement le pouvoir réparateur de l’art en démontrant que nos expériences personnelles sont souvent universelles et que les partager peut amener non seulement une prise de pouvoir, mais aussi une guérison individuelle et collective.

ca.linkedin.com/in/noemiepomerleaucloutier

Noémie Pomerleau-Cloutier participera au Laboratoire de l’écrivaine et de l’écrivain 2023.

Photo : Karene Isabel Photography.