normandin_brigitte_labo_2018_credit_louis-michel_major

En franchissant le seuil de l’atelier de Brigite Normandin, on pénètre dans un univers d’objets trouvés, de vieux livres et de collections hétéroclites. En explorant son œuvre, on réalise à quel point toutes ces trouvailles lui fournissent une foisonnante source d’inspiration.

Par le dessin, l’assemblage, la peinture (et souvent la couture), Brigite Normandin tient à exprimer ses idées et ses engagements face à notre époque et à notre société. Ses images souvent troublantes témoignent de cette préoccupation tout en distillant une grande essence poétique. Elle croit fermement qu’une lumière parvient toujours à se glisser dans l’état le plus sombre de l’humanité. En peignant l’obscurité, elle y introduit invariablement une lueur d’espoir qui éclaire et laisse entrevoir une franche beauté.

On discerne dans son œuvre deux influences distinctes, presque opposées : celle des enluminures détaillées du Moyen Âge, par la précision de son dessin, puis celle du surréalisme, à travers ses choix de compositions singulières.

Née à Saint-Bruno-de-Montarville, elle vit et travaille dans les Cantons-de-l’Est depuis 1990. Elle compte à son actif plusieurs expositions (solos, duos, groupes) ainsi que plusieurs prix d’honneur et d’excellence.

En 2014, elle et son conjoint font l’acquisition d’une ancienne église, à Sutton, où ils y fondent la Galerie Art Plus. Copropriétaire et directrice de la galerie, Brigite Normandin voit à la programmation et à la diffusion des diverses expositions qu’elle y accueille. L’église abrite également son atelier et devient ainsi un véritable laboratoire pour cette artiste qui se considère comme une chercheuse indéfectible, vouée à l’inépuisable richesse de l’imaginaire et de l’expérimentation.

www.brigitenormandin.blogspot.com

 

Brigite Normandin a participé au Laboratoire de l’écrivain 2018.

Photo : Louis-Michel Major.