khadija_baker_portrait_c_kb_low_res

Khadija Baker est une artiste multidisciplinaire montréalaise d’origine kurde syrienne, née en 1973 à Amuda, en Syrie. Elle a immigré au Canada en provenance de son pays natal en 2001; elle a terminé ses études de maîtrise (MFA) à l’Université Concordia en 2012. Elle est membre principale du Centre d’histoire orale et de narration numérique (Centre for Oral History & Digital Storytelling – COHDS) de l’Université Concordia. Ses installations explorent des thèmes sociaux et politiques centrés sur l’instabilité du foyer lorsqu’associé aux notions de persécution, d’identité, de déplacement et de la mémoire. En tant que témoin d’événements traumatisants, les sentiments troubles liés au chez-soi font partie de son expérience. Ses installations multidisciplinaires combinent souvent textiles, sculptures, performances, son et vidéo. Grâce à une narration participative, elles créent des espaces performés vivants et actifs permettant une meilleure lecture de l’œuvre. Elle poursuit sa création de recherche au Centre d’études interdisciplinaires sur la société et la culture (Centre for Interdisciplinary Studies in Society and Culture – CISSC) de l’Université Concordia.

Khadija Baker a exposé à divers endroits au Canada, ainsi que dans les capitales culturelles du monde entier. Par exemple, elle a performé en direct avec la Fondation Atassi (Alserkal, Dubaï), à la 3Triennale internationale d’Istanbul (Istanbul, Turquie), au 12Festival international du film en exil (Göteborg, Suède), au 27e Festival de la vidéo instantanée (Marseille, France), à la première Foire d’art contemporain de Syrie (Beyrouth, Liban), au 17CONTACT Photo Festival (Toronto, Canada), à la 18Biennale de Sydney (Sydney, Australie), au 6Festival OFTTA (Montréal, Canada), au 10Festival international du film de la diaspora (Toronto, Canada) et à l’exposition officielle marquant le rôle de Damas en tant que capitale arabe de la culture de l’UNESCO 2008 (Damas, Syrie). Elle a également fait des expositions collectives à Vienne en Autriche, à Paris en France, à Berlin en Allemagne, à Delhi en Inde, à Beyrouth au Liban, à Londres au Royaume-Uni, à New York et San Francisco aux États-Unis. Elle a notamment obtenu plusieurs bourses de recherche, de création et de voyage du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec. Plus récemment, elle a remporté le prix 2020 de la diversité culturelle dans les arts visuels et a présenté ses travaux les plus récents à la biennale CAFKA.

www.khadijabaker.com

Khadijah Baker participera au projet Centrifugeuse (2021-2022).

Photo: Khadija Baker.