Les Productions Langues pendues présentent le Laboratoire de l’écrivain, 3e édition

Longueuil

Samedi 26 octobre 2019

La capacité d’inventer, de rêver et de fabuler appartient à chaque être humain et le nourrit profondément. C’est sans doute une des parts les plus fortes et lumineuses de notre humaine condition. Le Laboratoire de l’écrivain des Productions Langues pendues veut mettre en lumière le travail en amont du livre, ce travail qui accompagne l’élaboration d’un monde complexe de langage, qu’il soit poétique, narratif, dramatique ou discursif.

Pour ce faire, les écrivain·es Jonathan Charette, David Clerson, Fanie Demeule et Gilles Jobidon questionneront leur démarche par le biais de discussions sur le métier d’écrire, d’écriture in situ et de lectures d’extraits. L’artiste et chercheure Isabelle Choinière sera aussi des invité·es afin d’apporter un regard transdisciplinaire à la discussion.  Cette année, une nouveauté, un partenariat avec le Festival interculturel du conte de Montréal nous permettra de recevoir notre première participante internationale, soit la conteuse belge Catherine Pierloz.

L’événement, qui se déroulera dans le Vieux-Longueuil, est une occasion de performance, de diffusion et de rencontre avec le public-lecteur qui vivra une expérience concrète d’écriture et de lecture tout en prenant connaissance du travail complexe et esthétique de recherche et de construction propre au métier d’écrire. Le tout sera animé par Shanti Van Dun, professeure de littérature au cégep Édouard-Montpetit.

 

Activité gratuite!

 

Déroulement

– 10h00 à 12h30 : rencontre d’échanges et de discussions publiques à la salle Albert-Beaudry, Maison de la culture de Longueuil, édifice Marcel-Robidas au 300, rue Saint-Charles Ouest.

– 12h30 à 14h30 : temps de création réservé aux écrivain·es pour de l’écriture in situ dans trois restaurants du Vieux-Longueuil.

Un comptoir de prêt de livres

Durant la pause repas, le public sera également libre de casser la croûte dans l’un ou l’autre des restaurants participants – L’Gros Luxe et la Piazzetta –, où il pourra, en même temps, feuilleter les œuvres des écrivain·es invité·es et des essais littéraires. Les livres, qui pourront être empruntés à la Maison de la culture, seront gracieusement prêtés par le Réseau des bibliothèques publiques de Longueuil. Ces livres pourront être retournés sur place le jour même ou dans l’une des bibliothèques de Longueuil.

– 15h00 à 17h00 : retour sur les textes et lecture publique d’extraits à la librairie Alire, Place Longueuil (entrée porte P-6, rue Joliette), 17-825, rue St-Laurent Ouest.

Les personnes intéressées peuvent assister à un seul volet ou aux deux volets ouverts au public.

Consulter l’événement Facebook.

* * *

 

Cette année, le thème Architectures a été proposé en amont aux écrivain·es et aux artistes afin de nourrir un carnet d’écriture et de réflexion, source première des échanges de la journée.

« Le poète catalan Antoni Clapés propose, dans son beau recueil intitulé L’architecture de la lumière, d’ “habiter le seuil même de la parole / là où la lumière / est invisible où tout devient visible.” Ses poèmes nous proposent de considérer la parole et la langue comme un espace à habiter, à construire, à reconnaître, à appréhender à partir de son seuil. À la fois maison première où nous nous sommes construits et maison nouvelle à inventer.

La notion d’architecture nous intéresse pour son potentiel de sens et ses ramifications diverses, concrètes et abstraites  […] : l’architecture des volumes et des formes, mais l’architecture des émotions et des sensations, par exemple; l’architecture souterraine où la nature prépare ses irruptions, mais l’architecture du récit et ses dérives; l’architecture de nos parcours singuliers comme humain fabriqué de tensions et de poids divers. Les notions de construction et d’équilibre apparaissent; celles de l’esthétique et des questions de la cité aussi. »

C’est sur ce sujet que nous avons lancé les créateurs participant à ce troisième Laboratoire afin de mettre en mots et en images les pluriels qu’il inspire.

 

 


 

Le Laboratoire de l’écrivain est une conception de France Mongeau, écrivaine et professeure de littérature, ainsi que Valérie Carreau, écrivaine, avec le soutien de Marie-Claude De Souza, fondatrice et directrice des Productions Langues pendues.

 


 

Merci à nos partenaires